La Banque africaine de développement (BAD) et l’Association des bourses africaines (ASEA) ont signé, le 11 juillet, un protocole d’accord visant faire émerger des marchés financiers africains plus actifs et mieux connectés entre eux.

 

Selon un communiqué de la BAD, cet accord partenariat d’une durée de cinq ans facilitera divers projets d’intérêt mutuel comme le développement des infrastructures financières, l’introduction de nouveaux produits financiers, l’amélioration de la liquidité des marchés, le partage d’informations et le renforcement des capacités.

 

La BAD et l’ASEA ont déjà commencé à collaborer avec succès sur le projet de connectivité des bourses africaines (African Exchange Linkage Project), qu’elles ont co-initié dans le but d’améliorer la liquidité, de stimuler les échanges entre les marchés et d’y favoriser des investissements plus importants. « Ce partenariat contribuera à mobiliser l’épargne domestique et à faciliter l’accès au financement par le biais des marchés de capitaux pour les petites et moyennes entreprises (PME) qui constituent la plus grande partie du secteur privé africain », a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina.

 

« L’accord ouvre la voie à divers projets qui se concentreront sur le développement des échanges et l’approfondissement des marchés boursiers, avec l’objectif ultime d’alimenter la croissance économique de l’Afrique », a précisé de son côté le président de l’ASEA, Oscar N. Onyema (photo).

 

 

Agence Ecofin

 

Articles similaires