Le groupe français Bolloré est sur le point d’obtenir la concession de quatre ports au Cap Vert après le retrait de tous ces concurrents, a rapporté le journal cap-verdien Expresso das Ilhas du 17 février.

Bolloré négocie actuellement les conditions de cette concession avec les autorités de cet État insulaire d’Afrique de l’Ouest, composé d’un archipel de dix îles volcaniques, a-t-on ajouté de même source.

«L’aspect financier de la concession des ports de ports de Praia, Porto Grande, Sal-Rei et Palmeira a été finalisé, et les négociations portent actuellement sur les aspects techniques liés notamment aux investissements à réaliser, au trafic maritime, à l’internationalisation des ports et à la nature des contrats qui seront accordés aux employés», a révélé Expresso das Ilhas, indiquant que les pourparlers entre les deux parties devraient être achevés d’ici fin février.

Sur les 11 candidats ayant participé à l’appel d’offres international lancé par Praia pour la concession des quatre ports, Bolloré est l’unique qui ne se soit pas retiré en cours de route, selon l’autorité cap-verdienne des ports Enapor.

La durée de la concession des ports de Praia, Porto Grande, Sal-Rei et Palmeira est de 20 ans renouvelables pour une période de 10 ans supplémentaires.

Bolloré Africa Logistics, une filiale du groupe dirigé par l’homme d’affaires breton Vincent Bolloré, est le premier réseau de logistique intégrée sur le continent africain et le premier opérateur de partenariats public-privé portuaires et ferroviaires. La société est présente dans 45 pays africains et emploie  plus de 25 000 collaborateurs.

 

Source : Agence Ecofin

 

Articles similaires