Le Burkina Faso vient d’afficher ses ambitions pour la campagne céréalière 2016/2017. En effet, l’APA révèle que le pays vise une production de 4,7 millions de tonnes, en hausse de 12% par rapport à la saison qui vient de s’achever.

 

Pour atteindre cet objectif, l’exécutif entend axer son action sur l’accompagnement des producteurs, l’aménagement hydro-agricole des superficies arables et la subvention des intrants. Concrètement, 24 500 hectares, dont plus de la moitié constitués bas-fonds, seront aménagés. Les producteurs pourront disposer de plus de 16 000 tonnes d’engrais et de 4 000 tonnes de semences améliorées.

 

En matière d’équipements agricoles la subvention permettra aux paysans d’avoir accès à 11 000 charrues. Le pays vise un revenu additionnel de 9 milliards de francs Cfa et 100 000 tonnes de riz supplémentaires.

 

Cet effort de l’exécutif vient rappeler l’importance de l’agriculture, qui est le premier pourvoyeur d’emplois du pays (plus de 86% de la population active) et participe au produit intérieur brut (PIB) à hauteur de 40%, dans l’économie Burkinabè.

 

 

Aaron Akinocho – Agence Ecofin

 

Articles similaires