La société de gestion d’actifs Enko Capital Managers a annoncé, dans un communiqué publié le 22 février, le closing final de son fonds panafricain Enko Africa Private Equity Fund (EAPEF), à 83,25 millions de dollars.

 

Le deuxième closing de ce fonds a été réalisé grâce à l’engouement affiché par plusieurs investisseurs, dont l’AFD à travers le Fonds d’investissement et de soutien aux entreprises en Afrique (FISEA) et une brochette d’investisseurs européens réunis sous la bannière de Massena Partners.  Ces nouveaux investisseurs s’ajoutent aux premiers contributeurs à EAPEF, dont  la Banque africaine de développement, Soros  Brothers Investments ainsi que d’autres investisseurs institutionnels et family-offices.

 

Le fonds panafricain d’Enko Capital Managers mettra en particulier l’accent sur les entreprises africaines ayant le potentiel de rejoindre les bourses locales ou régionales.

 

Les gestionnaires de ce fonds se disent en effet convaincus du fait que les marchés boursiers africains constituent une voie de sortie très lucrative et sous-exploitée par les fonds de private equity.

 

EAPEF prévoit de réaliser huit investissements d’ici la fin de sa durée de vie. Ces investissements s’ajouteront à la première opération réalisée dans le secteur des services financiers en Zambie. Le fonds vise aussi des sorties du capital de ces entreprises trois à quatre ans après l’investissement, au moment de leur entrée en bourse.

 

«Nous sommes ravis d’accueillir FISEA et Massena Partners en tant qu’investisseurs dans EAPEF et je crois que nous avons maintenant une plateforme solide pour constituer un portefeuille d’actifs attrayants en Afrique. Nous sommes particulièrement enthousiastes à l’idée d’investir dans des futures sociétés cotées  qui auront une grande capitalisation et une liquidité importante», a commenté le directeur général et fondateur d’Enko Capital Managers, Cyrille Nkontchou (photo).

 

 

Agence Ecofin

 

Articles similaires