Mots du promoteur

La République Démocratique du Congo, traverse une crise longue et multiforme sans précédent depuis son accession à l’indépendance le 30 Juin 1960. Le bilan est lourd et grave, plus de 5.000.000 des morts directs et indirects dus aux conflits armées, plus de 600.000 femmes, filles et enfants violées et encore plus de 2.500.000 de congolais déplacés à l’intérieur du pays.

 

La population condamnée au chômage (plus de 70%), notamment les jeunes ; insuffisance de politique de la promotion de la jeunesse, un système bancaire incapable de financer les projets des jeunes ; la misère de la jeunesse.

 

Dans cette situation terrible de longue et interminable crise, la jeunesse congolaise tend à perdre espoir et un fossé se crée et s’amplifie entre ce dernier et les dirigeants politiques, la société congolaise est de plus en plus fracturée et ce grand paradoxe s’installe ,celui d’un pays potentiellement riche et dont les habitants les plus pauvres de la planète.

 

Cependant, La RD CONGO fera face à des défis de taille : Développement socio-économique, le réchauffement climatique, lutte contre l’insuffisance et l’insécurité alimentaire, l’eau potable, déforestation, érosion, électricité, lutte contre le terrorisme, etc.

 

La RD CONGO est contrainte de participer à son développement et à celle de l’Afrique. Elle est amenée à être une solution – réponse aux enjeux du 21ème siècle par sa position géographique et géostratégique.

 

Aujourd’hui, il y a peu de fonds industriel destiné à la jeunesse congolaise pour soutenir d’une part des projets industriels et d’autre part des entreprises. D’où l’idée de mettre en place Le Fonds Éthique pour la Jeunesse Congolaise.

 

Oui, il faut se donner les moyens de gagner le pari du projet du FONDS ÉTHIQUE POUR LA JEUNESSE CONGOLAISE.

 

 

Présentation de la RD Congo

RDCongoLa République Démocratique du Congo est le pays le plus vaste d’Afrique Centrale ayant une superficie de 2.345.409 km2 et une population estimée à 70.000.000 habitants. Elle partage ses frontières avec l’Angola, la République Populaire du Congo, La République Centrafricaine, le Sud –Soudan, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi, la Tanzanie et la Zambie.

 

Elle possède des gisements contenant une cinquantaine de minerais recensés. Mais seulement une douzaine est exploitée. Le pays recèle plus de la moitié des réserves mondiales de cobalt, 10% de celles de cuivre, 30% des diamants et plus de 70% des réserves de coltan mondiales. La richesse minérale non exploitée de La RD CONGO est d’une valeur incommensurable.

 

La RD CONGO, le nouvel eldorado du pétrole, est capable de produire 2.000.000 de barils de pétrole par jour car elle renferme plus de 80% des sédiments pétroliers non encore exploités notamment ceux enfouis dans la cuvette centrale.

 

La RD CONGO, dispose d’une grande réserve forestière, la deuxième plus grande au monde après l’Amazonie. On u trouve des essences rares telles : afromosia, ébène, wenge, iroko, sapelli, sipo, tiama, tola, kambala, lifaki, etc…
Le potentiel hydroélectrique est estimé à 103 millions de kilowatts, la capacité du barrage d’Inga mise en valeur, pourrait suffire à produire l’électricité pour une grande partie de l’Afrique.

 

La RD CONGO est le château d’eau d’Afrique. Elle détient 7% des réserves d’eau douce du continent africain. Le fleuve Congo avec ses affluents constituent le second bassin le plus étendu au monde après l’Amazonie, mais 30 % seulement de la population congolaise ont accès à l’eau courante ou potable, soit plus ou moins 50% de la population urbaine et 16% de la population en milieu rural.

 

La RD CONGO est le deuxième pays au monde après le Brésil en termes de superficie de terres cultivables, et possède un grand potentiel agronomique pouvant lui permettre de nourrir plus d’un milliard de personnes.

 

 

Motivations

Le Fonds Éthique pour la Jeunesse Congolaise est né d’un constat et d’une ambition.

 

Constat

Avec une population estimée à plus de 80 Millions Habitants en 2050 dont 70% seront âgés de moins de 14 ans, la République Démocratique du Congo sera considérée par les investisseurs comme un nouvel eldorado. Cette jeunesse est une force et une richesse pour le développement du pays. Cependant ce potentiel ne bénéficie pas assez d’encadrement nécessaire et suffisant pour se développer.

 

Le secteur industriel congolais manque de moyens pour assurer le financement pour son démarrage en dehors du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), de la Société Financière de Développement (SOFIDE), et du fonds privé Kuba King Capital pour un pays de 2.345. 409 Km2.

 

L’autre source de financement possible est les institutions bancaires locales, seulement leur vocation commerciale s’intéresse peu aux projets industriels forts risqués et à rentabilité différée, alors que leur priorité concerne des projets peu risqués et à rentabilité immédiate.

 

Ambition

 

Le Fonds Éthique pour la Jeunesse Congolaise servira de créer un dense réseau d’industriels et d’entrepreneurs permettant aux jeunes congolais d’intégrer les rouages de l’économie tant sur le plan national qu’international afin de devenir, à la longue, des acteurs importants du développement.

 

Le Fonds Éthique pour la Jeunesse Congolaise servira d’adjuvant pour revitaliser les énergies et l’esprit d’initiative qui sommeillent chez les jeunes congolais ; il convient donc de mobiliser Trente Millions d’Euros (30.000.000. E) pour accompagner les futurs entrepreneurs et industriels congolais.

 

 

Mr Bonaventure BANGA MATUMONA - Bang's BusinessTV
Mr Bonaventure BANGA MATUMONA
Bang’s BusinessTV

Articles similaires