Au Kenya, l’heure est à la reforestation. Le pays qui a perdu 30 000 km2 de forêts (soit 8% de son couvert forestier) entre 2001 et 2014, vient de lancer l’initiative «20 millions d’arbres pour les forêts du Kenya». Concrètement, il s’agira de reboiser les régions du mont Kenya et les autres forêts en hauteur, plus connues sous le nom de châteaux d’eau en raison de leur rôle dans la conservation des cours d’eau du pays.

 

Le projet qui nécessitera un financement de 4 millions de livres, bénéficiera du soutien technique de l’organisation britannique International Tree Foundation (ITF). D’après Paulino Mugendi Damiano qui a fondé l’association Mount Kenya Environmental Conservation (MKEC), l’initiative ne servira pas seulement à reboiser les forêts mais contribuera également à améliorer la sécurité alimentaire en revitalisant les sols, entre autres.

 

«Ce projet a une importance vitale pour les Kényans. La combinaison de la destruction des forêts et du changement climatique a entraîné une réduction de la pluviométrie et une progression de l’érosion des sols. Ceci a abouti à une plus grande rareté de la nourriture et des difficultés accrues pour les populations vivant à proximité des forêts», a déclaré le responsable.

 

 

Aaron Akinocho

 

Articles similaires