Endeavour Mining prévoit de passer d’une production de 518 000 onces en 2015 à une production comprise dans la fourchette de 575 000 à 600 000 onces d’or en 2016. Pour réaliser cet objectif, elle pourra compter sur ses cinq mines d’or situées en Afrique de l’Ouest.

 

L’année passée, en dehors de la mine d’Ity, tombée dans l’escarcelle de la compagnie durant le dernier trimestre, la contribution des quatre mines restantes a été de : 181 365 onces d’or dans la mine d’Agbaou (photo) en Côte d’Ivoire, de 152 185 onces à Tabakoto au Mali, de 110 302 onces à Nzema au Ghana puis 68 407 onces à Youga au Burkina Faso.

 

Quoique faible, la contribution du Burkina Faso devrait croître dès que la mise en exploitation des gisements de Houndé sera effective. Les réserves minérales de cette mine sont de  2,1 millions onces.

 

D’une façon générale, les réserves minérales prouvées et probables de la compagnie sont de 4,8 millions d’onces tandis que les ressources mesurées et indiquées s’élèvent à 8,5 millions d’onces.

 

Pour rappel, la société a quitté l’ASX et déplacé ses bureaux administratifs et des relations avec les investisseurs, de Vancouver à Paris pour des raisons d’efficacité.

 

 

Stéphanie C. TOHON – Agence Ecofin

 

Articles similaires