Standard Bank, le groupe bancaire sud-africain, No1 en Afrique par le volume de ses actifs, a annoncé que son bénéfice net de l’exercice 2015 s’achevant au 31 décembre, devrait être en hausse de 35% comparé à celui de l’année 2014. Une performance à suivre dans un contexte régional marqué par le repli des prix des matières premières et la baisse de l’ensemble des monnaies locales sur le dollar américain.

 

Les revenus par action sont annoncés à 14,5 ou 15 rands sud-africains, contre 11 rands à la fin de 2014. Un indicateurs qui sera à suivre, est la contribution des autres pays d’Afrique sur les opérations de Standard Bank. La période sous revue a connu son lot de difficultés. Outre les défis macroéconomiques des pays dans lesquels le groupe opère, Standard Bank a payé une amende de 37,2 millions $ en Tanzanie dans le cadre d’un arrangement sur des accusations de faits de corruption.

 

La baisse des prix du pétrole a aussi eu de grosses conséquences sur l’économie du Nigéria, un de ses grands marchés après l’Afrique du Sud. Toutefois, les performances de ses autres branches d’activités, notamment l’assurance et l’investissement, ont continué de montrer une solide résistance.

 

Sur le Johannesburg Stock Exchange, le titre a débuté mercredi 24 février 2016 sur une forte hausse de 5% en ouverture des marchés, avant de chuter pour atteindre 108 rands, puis remonter pour afficher une performance moyenne de +1%.

 

 

Idriss Linge – Agence Ecofin

 

Articles similaires