Les firmes de private equity ont investi 21,6 milliards de dollars répartis sur 823 transactions en Afrique entre 2010 et 2015, selon un rapport publié le 1er février par l’association africaine de private equity (African Private Equity Venture Capital Association/AVCA).

 

Le rapport montre que l’Afrique de l’Ouest tient le haut de pavé en termes de nombre de deals réalisés (25%) et de valeur des transactions (25%) durant la période sous revue.

 

L’Afrique du Sud qui concentrait au début des années 2000 plus de 33% de la valeur des transactions de private equity réalisées sur le continent a continué à régresser. Entre 2010 et 2015, la part de la nation arc-en-ciel s’est limitée à 25% en termes de nombre de deals et à 15% en termes de valeur.

 

Les principaux secteurs qui ont attiré les fonds de private equity au cours des six dernières années sont les télécommunications (31% de la valeur totale des transactions), les infrastructures (16%), les services financiers (11%), l’énergie (10%) et les biens de consommation (9%).

 

L’étude révèle, d’autre part, que les montants levés par les fonds de capital investissement dédiés à l’Afrique ont atteint 16,2 milliards de dollars. La moitié des fonds ayant procédé à ces levées sont régionaux, c’est-à-dire spécialisés dans une sous-région du continent, alors que le tiers sont dédiés à l’Afrique subsaharienne. Le reste représente des fonds panafricains.

 

Sur la seule année 2015, le montant des transactions réalisées par les fonds d’investissement actifs sur le continent s’est établi à 2,5 milliards de dollars, un montant en forte baisse par rapport aux 8,1 milliards de dollars enregistrés en 2014.

 

Les levées de fonds réalisées l’an passé ont cependant enregistré une forte hausse, pour s’établir à 4,3 milliards de dollars contre 1,9 milliard de dollars en 2014.

 

 

Agence Ecofin

 

Articles similaires