Dans sa revue trimestrielle « Bilan trimestriel marché Actions T3 2015 », la société de bourse Crédit du Maroc Capital (CDMC), révèle que les télécommunications figurent parmi les quatre secteurs sur vingt deux qui ont soutenu la Bourse de Casablanca au cours du troisième trimestre de 2015. Malgré une tendance baissière qui aurait pu être pire, les télécoms et les secteurs du « Bâtiments & Matériaux de Construction », « Immobilier » et « Banques », ont pesé pour 76,03% de la capitalisation flottante totale. Le secteur télécoms a contribué à hauteur de 18,16%, soit une croissance de 2% au 30 septembre 2015.

 

Le dynamisme du secteur télécoms, la Bourse de Casablanca le doit au lancement commercial de la 4G par les trois opérateurs du pays. Avec l’explosion de la consommation voix et data sur très haut débit, l’opérateur historique Maroc Télécom et les sociétés de mobile Méditel et Inwi ont vu leur revenu augmenter. Une santé financière qui a une incidence directe sur la valeur de la société à la Bourse.

 

La chute de cinq autres valeurs ont, quant à elles seules, contribué à la régression de -1,84% de l’indice de toutes les valeurs cotées au terme du T3 2015. Il s’agit de Lafarge Ciments (-12,70%), Addoha (-11,78%), Cosumar (-9,49%), Wafa Assurance (-5,19%) et Holcim (-4,40%).

 

 

Agence Ecofin

Articles similaires