Le Fonds vert pour le climat de l’ONU a approuvé l’octroi d’un financement de 50 millions de dollars à l’Éthiopie, a annoncé le vice-ministre éthiopien des Forêts et de l’environnement, Kare Chawicha, le 23 novembre. Ces fonds serviront, selon lui, à financer des projets d’adaptation au changement climatique.

 

Le Fonds vert de l’ONU est l’un des canaux de versements des 100 milliards de dollars promis par les pays riches lors la conférence climat de Copenhague en 2009, pour aider les pays en développement à faire face au dérèglement climatique. Ce fonds est, à ce stade, alimenté par les pays riches à hauteur de 10 milliards de dollars jusqu’en 2018.

 

L’Éthiopie est l’un des rares pays à avoir remis à l’ONU des engagements de réduction de gaz à effet de serre (GES) jugés « suffisants » par les ONG.

 

Ce pays de la Corne d’Afrique a en effet annoncé un objectif très ambitieux de réduction de 64% de ses émissions de GES d’ici à 2030, accompagné d’une forte accélération vers les énergies renouvelables.

 

 

Source : Agence Ecofin

 

Articles similaires