Le week-end dernier, le ministère libérien de l’Education a initié le paiement  des  salaires des enseignants par Mobile Money. Lors du lancement de ce programme, qui est pour l’instant une phase test, Gbovadeh Gbilia, le ministre-adjoint en charge des questions fiscales et du développement de ressources humaines au ministère de l’Education, a expliqué que le gouvernement cherche des moyens innovants pour assurer que les enseignants reçoivent leurs salaires de la manière  la plus pratique possible.

 

Mené en coordination avec  l’opérateur de téléphonie mobile LonestarCell MTN, l’agence de la fonction publique, le ministère des Finances et de la planification du développement, l’USAID, le programme test (d’une durée  de trois mois) a pour ambition de réduire les distances parcourues  par les enseignants vers des institutions bancaires pour percevoir leurs salaires. D’après le ministère de l’Education, dans les régions les plus reculées du pays, les enseignants entreprennent souvent un long voyage de plusieurs jours pour retirer leurs salaires. Conséquence, ils s’absentent et cela occasionne un retard qui perturbe le processus d’apprentissage des enfants. A travers le Mobile  Money, ce sont  les  moyens  de paiement des salaires qui sont  rapprochés des enseignants.

 

Le ministère de l’Education a souligné que l’utilisation du Mobile Money n’est pas obligatoire. « Vous ne devez pas fermer vos comptes bancaires que vous utilisez actuellement dans  différentes banques. Laissez vos comptes ouverts dans le cas où vous êtes fatigués d’utiliser l’argent mobile pour le paiement de votre salaire, vous pouvez revenir en arrière. Si vous voulez réutiliser vos comptes bancaires, envoyez un préavis d’un mois au Ministère de l’Education », a expliqué le ministre-adjoint Gbovadeh Gbilia aux intéressés.

 

Pour garantir aux enseignants la perception de la totalité de leurs salaires, le ministère  de l’Education prendra en charge les frais de retrait de fonds par Mobile Money.

 

 

Agence Ecofin

 

Articles similaires