Le Fonds d’investissement norvégien pour les pays en développement (Norfund), le fonds néerlandais de développement (FMO) et la banque hollandaise Rabobank se sont associés pour créer une nouvelle société d’investissement africaine nommée Arise. A travers cette nouvelle plateforme, ces trois institutions financières européennes vont apporter leurs participations dans une dizaine de banques africaines.

 

Avec 660 millions $ d’actifs, Arise commencera ses activités à partir du 1er janvier 2017, avec une présence dans plus de 20 pays. Ce montant devrait croitre à 1 milliard $ avec l’expansion sur d’autres marchés africains.

 

Arise est une plateforme qui se chargera de prendre et de gérer des participations minoritaires dans des sociétés africaines de services financiers (Financial services providers, FSP). Son objectif de construire des FSP solides et stables qui serviront aux PME, au secteur agricole ainsi qu’aux clients qui n’avaient pas accès aux services financiers.

 

Pour l’heure, aucune information n’a été donnée sur la répartition du capital au sein d’Arise, encore moins sur sa gestion opérationnelle.

 

Pour rappel, les investissements phares de Norfund incluent une participation de 12,5% dans le parc éolien de Lac Turkana au Kenya, le plus grand projet éolien du continent, et une prise de participation dans le groupe bancaire kenyan Equity Bank. Il a aussi investi, entre autres, dans l’énergie solaire au Rwanda, la production du biogaz en Afrique du Sud ainsi que dans des banques en Ouganda et au Zimbabwe.

 

Quant à Rabobank, elle offre des  services de banque universelle dans 43 pays en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. Elle dispose d’un bureau de représentation au Kenya et est présente en Zambie, en Tanzanie, au Rwanda et au Mozambique.

 

De son côté, FMO est déjà présent dans 9 fonds de private equity en Afrique.

 

 

Alain Okpeitcha (Stagiaire)

 

Articles similaires