Selon une alerte publiée sur la plateforme d’information Africaglobalfunds, Swiss Reinsurance Company (Swiss Re), une multinationale spécialisée dans les services de réassurance, aurait acquis 25% du capital de Leadway Assurance, un des leaders du secteur des assurances au Nigéria. Le positionnement de Swiss Re se ferait dans le sillage du désinvestissement de la Société Financière Internationale, qui avait acquis une participation dans Leadway en 2007, pour 14 millions $.

 

Il y a quelques jours, le site d’informations Nigeria Today indiquait, que les deux entités étaient rentrées dans un partenariat, pour développer des produits d’assurance en faveur du secteur agricole. Mais début février 2015, Franck O’Neill, le directeur général de Swiss Re pour l’Afrique et le Moyen Orient, avait indiqué à des journalistes au Forum Economique Mondial de Cape Town (Afrique du sud), que son entreprise était engagée dans des discussions préliminaires pour effectuer de nouvelles acquisitions en Afrique subsaharienne.

 

Même si le groupe offre déjà des services de réassurance dans plusieurs marchés de la région, il n’a pas caché son ambition d’effectuer des acquisitions, afin de pouvoir aussi tirer profit de la croissance que connait l’Afrique, malgré ses défis conjoncturels de l’heure. Le secteur des assurances en Afrique connait une certaine dynamique depuis quelques années. Pour les dernières semaines, on a pu noter l’arrivée MMI Holdings au Nigéria, l’acquisition par Faifax de la branche sud-africaine de Zurich Insurance et le lancement par Axa des produits d’assurance contre risques spéciaux, en partenariat avec le britannique Chaucer

 

Pourtant l’acquisition de Swiss Re, si elle est confirmé, interviendrait alors que sa cible nigériane vient d’achever une année 2015 plutôt mitigée. Malgré une hausse de 20% des primes perçues à 46,6 milliards de nairas (159,5 millions $), son résultat net est ressorti déficitaire de 12,9 milliards de nairas sur la période. Le président du conseil d’administration de l’entreprise a expliqué cette performance par la hausse des réserves sur les rentes.

 

 

Idriss Linge – Agence Ecofin

 

Articles similaires