Le ministre tunisien de l’Industrie, de l’énergie et des mines, Zakaria Hamad, a annoncé ce lundi 7 décembre que le constructeur aéronautique européen Airbus envisage d’investir 30 millions d’euros en Tunisie.

 

« Cet investissement sera piloté par le groupe Stelia Aerospace, une filiale détenue entièrement par Airbus et spécialisée dans la fabrication des composants aéronautiques », a déclaré M. Hamad sur les ondes de la radio privée Express FM.

 

« Le projet devrait générer 200 emplois directs et 1000 emplois indirects grâce aux activités des fournisseurs », a-t-il ajouté.

 

Numéro un européen des aérostructures et des sièges passagers et pilotes, le groupe Stelia Aerospace est issu de la récente fusion de Aerolia et Sogerma, deux filiales d’Airbus.

 

Aerolia avait dispose depuis fin 2010 d’une usine de composants aéronautiques en Tunisie. Cette société avait renoncé ces dernières années à l’extension de cette usine, en raison notamment du climat social tendu qui prévaut en Tunisie depuis la chute du régime de Ben Ali en janvier 2011.

 

Le ministre tunisien de l’Industrie n’a pas précisé, dans ce cadre, si le nouvel investissement du groupe Airbus en Tunisie sera une extension du site existant d’Aerolia ou l’implantation d’un nouveau site.

 

Stelia Aerospace réalise 70 % de ses activités avec Airbus pour la fourniture de toutes les pointes avant (nez de l’avion) et de nombreux tronçons et éléments d’aérostructures (A320, A330…).  ATR pèse 10 % des activités du groupe. Le reste est partagé entre Bombardier, Boeing et Embraer.

 

 

Agence Ecofin

Articles similaires