En Ouganda, les entrepreneurs sont libres d’investir n’importe où

Le régime de l'investissement étranger en Ouganda est très libéral. Les autorités locales jouent la carte de la séduction grâce à une fiscalité et des incitations attrayantes. L’économie du pays est encore jeune, le potentiel et le choix des opportunités d'investissement sont beaucoup plus larges. En Ouganda, l’avenir appartient aux

Edito de Guy Gweth : L’étrange destin de la pensée stratégique africaine

Comment voulez-vous que ceux qui sont chargés de défendre et de promouvoir les intérêts de l’Afrique face aux puissances prédatrices y arrivent si l’élite locale – essentiellement formée et inféodée à la pensée occidentale – ignore, perd ou renie toute notion de stratégie africaine ? Il n’est quasiment plus de secteur d’activité

Les jeunes chercheurs Africains face à l’émergence totale de leur continent

Le colloque 2015 du CERDOTOLA a offert une occasion exceptionnelle aux universitaires de traiter de l’émergence sous des angles très divers. Présidé par Ama MAZAMA, professeur d’études africaines à Temple University l’Atelier « Jeunes chercheurs » avait pour rapporteur Guy GWETH de Knowdys Consulting Group.   642

Les industries culturelles, socle de l’émergence de l’Afrique

« Les cultures africaines à l’ère de l’émergence » : tel est le sujet traité par Prof. Jean Didier Boukongou le 19 juin au colloque international du CERDOTOLA 2015. Pour cet éminent professeur de droit international, « il est urgent que les industries culturelles africaines jouent le rôle de socle stratégique de l’émergence de

« Renaissance » redonne espoir aux jeunes chômeurs nigériens

Avec une population estimée à 17,83 millions en 2013, le Niger affiche un taux de chômage officiel de 5,1% essentiellement constitué de jeunes. Pour y remédier, le Président Issoufou Mahamadou a lancé, en 2011, le programme de Renaissance. Objectif : créer 50 000 emplois par an. Une bouffée d’oxygène pour les sans-emplois.  

Le Niger courtise les investisseurs étrangers malgré les crises

Comme si les crises n’existaient pas, les autorités nigériennes intensifient les appels en direction des investisseurs grâce à coup de mesures incitatives. Adoption d’un nouveau code des investissements, exonérations totales  des  droits et taxes… etc., les autorités vendent l’idée d’un Niger résiliant et riche d’opportunités.   Le Niger occupe une position charnière