Transformer l’agriculture africaine grâce aux TIC

Quelques agriculteurs Africains font déjà bouger les lignes en utilisant les technologies de la téléphonie mobile pour contourner les intermédiaires qui faussent les prix sur le marché des produits agricoles. Les retours d’expérience exposés lors de la conférence sur la transformation de l'agriculture africaine (achevé la semaine dernière à Dakar),

Une base de données de la FAO au profit des agriculteurs africains

A l’occasion de la conférence annuelle de la Semaine mondiale de l’eau du 23 au 28 août à Stockholm, la Food and Agriculture Organization (FAO) a présenté un projet de Database, en accès libre, qui permettra aux pays africains pauvres en or bleu d'utiliser les images par satellites pour améliorer

«Après celle des télécoms, la révolution agricole», Strive MASIYIWA, Jeune Afrique

Le récent essor des télécoms en Afrique a révolutionné des industries entières, sans même parler de la vie quotidienne des Africains. Le continent compte aujourd’hui plus d’un demi-milliard de connexions mobiles et, sous bien des aspects, fait figure de chef de file mondial de la croissance et de l’innovation en

Ce trio bancaire qui spécule sur les matières premières agricoles

Les banques avaient promis qu'elles ne recommenceraient pas. Qu'elles allaient changer. Ces banques n'ont pas tenu leur parole. BNP PARIBAS, SOCIETE GENERALE et BPCE proposent toujours des produits de placement spéculant sur le prix des matières premières. Elles mettent en péril le droit  l'alimentation de millions d'individus en Afrique, d'après

Économie. Et eux, ils font comment ?

Pour aller chercher la croissance, chacun emprunte des voies différentes. De Rabat à Antananarivo, illustration en quatre pays.     Gabon. Réduire la dépendance.   La baisse des cours du pétrole rappelle à quel point le Gabon reste sensible aux moindres fluctuations du marché mondial. En 2013, l’or noir a représenté 53 % du PIB

La logique du profit absolu

Professeur de Philosophie et de sciences politiques à de l’Université du Witwatersrand de Johannesburg en Afrique du Sud, Achille Mbembe est mondialement reconnu pour ses recherches sur les imaginaires politiques des sociétés postcoloniales africaines. Il est le fondateur de « The Johannesburg Workshop in Theory and Criticism ». Il s’agit