En 2016, la BAD a approuvé 305 opérations évaluées à 11 milliards $ et générant 630 000 emplois en Afrique

En 2016, la BAD a approuvé 305 opérations évaluées à 11 milliards $ et générant 630 000 emplois en Afrique

Les 305 opérations évaluées à 11 milliards $ approuvées par la Banque africaine de Développement en 2016, ont permis de créer plus de 630 000 emplois essentiellement pour les jeunes et les femmes, révèle un communiqué de l’institution. Financées au titre de la mise en œuvre des 5 priorités stratégiques de la

Les dépenses de salaires et traitements des Etats membres de l’UEMOA ont augmenté de 7,5% en 2016

Les dépenses de salaires et traitements des personnels des Etats membres de l'UEMOA ont augmenté de 7,5% en 2016

Les dépenses de salaires et traitements des personnels des Etats membres de l’UEMOA ont représenté en valeur relative, 41,4% de leurs charges courantes en 2016, contre 40,9% au terme de l'année 2015, apprend-on de données publiés par la Banque centrale de cette sous-région. En chiffre, cela équivaut à 3743,13 milliards

L’Union européenne met un terme aux négociations d’un Accord de partenariat économique avec la Cemac

L’Union européenne met un terme aux négociations d’un Accord de partenariat économique avec la Cemac

L’espoir d’un Accord de partenariat économique (APE) entre l’ensemble des six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) et l’Union européenne (UE) est éteint. C’est ce qui ressort de la 31è session ordinaire Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (Ueac), réunie du 14

Le Congo se lance dans un difficile emprunt obligataire de 150 milliards de FCFA sur le marché des capitaux de la CEMAC

Le Congo se lance dans un difficile emprunt obligataire de 150 milliards de FCFA sur le marché des capitaux de la CEMAC

La République du Congo sollicitera l'épargne publique de la Communauté Economique et Monétaire d'Afrique Centrale (CEMAC) pour la mobilisation de 150 milliards de FCFA (246,14 millions $). L'information qui circulait parmi les acteurs des placements financiers au Cameroun, a été confirmée par Pascal Houangni Ambouroue, ancien DG de la Bourse des

FMI : « Les pays peu tributaires des matières premières pour leurs exportations continuent en général de croitre de manière robuste »

FMI : « Les pays peu tributaires des matières premières pour leurs exportations continuent en général de croitre de manière robuste »

De passage au Cameroun où elle a participé à la cérémonie de lancement du Rapport d’octobre 2016 sur les perspectives économiques régionales de l'Afrique subsaharienne, la chef de la Division des Etudes Régionales au FMI a accepté de répondre aux questions de l’Agence Ecofin. Agence Ecofin : A quoi tient la baisse

Abdoulaye Bathily, représentant spécial de l’ONU, égraine les obstacles au développement de l’Afrique centrale

Abdoulaye Bathily, représentant spécial de l'ONU, égraine les obstacles au développement de l’Afrique centrale

A l’occasion de la table ronde qu’abrite Yaoundé depuis mardi sur le thème « L’intégration régionale, levier incontournable pour la paix et le développement en Afrique centrale ? », le représentant spécial de l’ONU pour l’Afrique centrale, Abdoulaye Bathily, a égrainé les maux qui constituent les goulots d’étranglement du développement de

«Les charges de Camair Co s’élèvent à près de 5 milliards FCfa le mois, pour un CA de 400 à 500 millions FCfa» (Entretien)

«Les charges de Camair Co s’élèvent à près de 5 milliards FCfa le mois, pour un CA de 400 à 500 millions FCfa» (Entretien)

Analyse de la compagnie aérienne camerounaise avec Eloi Cyrille Tollo, expert des questions de transport et ancien Conseiller spécial du DG de cette entreprise. Cette interview sera intégralement publiée dans le magazine Investir au Cameroun du mois d’octobre prochain. Investir au Cameroun : Camair Co vient de voir arriver son 5ème DG,

Nouvelle alerte de Standard & Poors sur le secteur bancaire nigérian menacé par l’effet domino

Nouvelle alerte de Standard & Poors sur le secteur bancaire nigérian menacé par l’effet domino

L'Agence de notation américaine Standard & Poors a revu à la baisse la note du risque de contrepartie de Skye Bank. Sa nouvelle analyse publiée le 12 juillet 2016 enfonce le groupe bancaire nigérian dans la catégorie extrêmement spéculative (CCC+) sur le long terme et C sur le court terme. Cette évolution