La BAD estime que l’Afrique résistera mieux aux chocs extérieurs que lors des années 90, cependant…

La BAD estime que l'Afrique résistera mieux aux chocs extérieurs que lors des années 90, cependant…

Plutôt optimiste, la Banque Africaine de Développement estime que l'Afrique résistera aux chocs extérieurs qui la minent, mieux qu'elle n'a pu le faire au cours des années 90. « Il est clair, que la hausse du niveau d'endettement et l'élargissement des déficits budgétaires mettent une forte pression sur les gouvernements africains,

La BOAD renforce sa gouvernance et s’aligne sur les standards internationaux en matière de normes fiduciaires

La BOAD renforce sa gouvernance et s’aligne sur les standards internationaux en matière de normes fiduciaires

Pour renforcer son objectif de développement durable et promouvoir les bonnes pratiques, l’Institution a mis en place des mécanismes permettant la vérification de la conformité et le règlement des griefs, la prévention et la lutte contre la fraude et la corruption et la lutte contre le blanchiment de capitaux dans

Le Caire, Lagos et Kinshasa parmi les 29 méga-cités du monde

Le Caire, Lagos et Kinshasa parmi les 29 méga-cités du monde

Selon un rapport publié par l'Organisation des Nations-Unies pour l’Habitat (UN Habitat), les villes africaines du Caire, Lagos et Kinshasa, figurent dans la liste des 29 villes qualifiées aujourd'hui de méga-cités. Par ces dernières, il faut entendre des agglomérations urbaines qui concentrent plus de 10 millions d'habitants. De ce point

Mauritanie : le FMI projette une croissance de 4,1% en 2016

Mauritanie : le FMI projette une croissance de 4,1% en 2016

Le Fonds monétaire international prévoit une reprise de la croissance économique en Mauritanie à hauteur de 4,1% en 2016. C’est l’une des conclusions des consultations effectuées au titre de l’article IV des statuts du FMI, en République Islamique de Mauritanie. « Alors qu’un rebondissement de la croissance du PIB réel à 4,1 %

Nigeria: les investissements directs étrangers ont chuté de 74% au 1er trimestre 2016

Nigeria: les investissements directs étrangers ont chuté de 74% au 1er trimestre 2016

Les flux d'investissements directs étrangers (IDE) au Nigeria se sont établis à 140 milliards de nairas (711 millions de dollars) au premier trimestre 2016, ce qui représente une baisse de 73,79% par rapport à la même période de 2015, selon un rapport publié par le bureau national de la statistique.