Et si l’émergence économique n’était pas le développement tant attendu ! Le colloque international CERDOTOLA 2015 a offert l’occasion à Marcel Mbaloula de clarifier les deux concepts. Le rédacteur en chef de la Revue Congolaise de Gestion a ensuite répondu en s’appuyant sur le cas des pays membres de la CEEAC.

 

L’émergence économique du Brésil, de la Russie, de L’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud, constituant le groupe appelé BRICS, a incité d’autres pays africains à se fixer comme objectifs stratégiques, être pays émergents.

 

Quoique le concept de « pays émergent » ne corresponde à aucune définition économique, il reste qu’il est devenu une préoccupation politique, tant pour les spécialistes en économie de développement que pour les hommes politiques. Cette intention stratégique semble oublier que l’émergence économique est différente du développement, qui est une donnée complexe impliquant, non seulement la dimension économique, mais aussi la dimension technologique, culturelle, sociale et géographique a précisé Marcel Mbaloula.

 

A la lumière des expériences des pays de la CEEAC, sa contribution s’est inscrite dans une double thématique : « la définition rigoureuse de l’émergence à la lumière de l’indigénisme et de ses enjeux », et « la mise en évidence d’harmonisation des plans nationaux d’émergence et de développement d’économie de proximité à travers la valorisation systématique et l’industrialisation de l’Afrique ».

 

Cet exercice a conduit l’intervenant à clarifier le concept d’émergence économique d’une part, et celui du développement, suivant une approche systémique du fait de son caractère complexe, d’autre part.

 

Par ailleurs, en considérant la configuration géographique, démographique, ainsi que la proximité de la localisation des atouts et/ou des ressources de développement que présentent la sous-région (les densités de populations, les forêts, le pétrole, les terres fertiles, etc.), il s’est agi de mettre en évidence ces possibilités d’harmonisation de développement d’économies de proximité.

 

Au final, la contribution de Marcel Mbaloula a su montrer comment l’émergence économique des BRICS, portée fondamentalement par la croissance économique, présente des limites qui nécessitent un dépassement, et qu’il est nécessaire de mettre en œuvre le développement durable, à partir des économies de proximités au niveau de la sous-région.

 

 

Marcel Mbaloula, Enseignant-Chercheur, École Supérieure de Gestion et d’Administration des Entreprises (ESGAE) Rédacteur en chef de la Revue Congolaise de Gestion, Brazzaville-Congo.

 

Africa Diligence (Avec le CERDOTOLA)

 

Articles similaires