Le Premier ministre belge Charles Michel a annoncé, le 27 septembre, que son pays allait affecter la moitié de son aide publique au développement (APD) aux pays les moins avancés (PMA).
 
«La Belgique s’engage aussi – à travers son aide au développement – à soutenir d’autres pays dans la réalisation de ce nouvel agenda (les nouveaux objectifs de développement durable à l’horizon 2030 NDLR)», a-t-il déclaré à la tribune de l’ONU. «Une attention accrue sera portée pour les pays les moins avancés. Nous avons fait le choix de réserver 50% de son aide au développement pour ces pays », a ajouté M. Michel.
 
Il a aussi plaidé pour la mobilisation d’un «large éventail de ressources» pour favoriser le développement. «Il faut en effet garantir la mobilisation de ressources domestiques ainsi que leur utilisation efficace. Elles doivent être investies dans l’éducation, les socles de protection sociale et les systèmes de soins de santé pour tous», a souligné le chef du gouvernement belge.
 

 

Source : Agence Ecofin

Articles similaires