L’Angola prévoit d’émettre des emprunts obligataires d’un montant cumulé de 2 milliards de dollars sur son marché local, après avoir reporté sine die fin septembre l’émission d’un eurobond de 1,5 milliard de dollars.

 

«Suite à des consultations avec la Banque centrale, le ministère des Finances a été autorisé à commencer à émettre des titres de dette pour financer les dépenses» et à «déterminer la forme et le calendrier du lancement des emprunts obligataires ainsi leurs maturités et les critères de calcul des taux d’intérêt», a indiqué le journal officiel de la république d’Angola publié le 6 octobre.

 

La note souveraine de l’Angola a été abaissée de quatre crans en dessous du grade d’investissement, le 25 septembre par Fitch Ratings, qui a motivé sa décision par la forte dépendance de l’économie angolaise aux recettes pétrolières.

 

La forte baisse des prix de brut depuis juin 2014 a impacté négativement la situation des finances publiques de l’Angola où les hydrocarbures représentent 95 % des exportations et contribuent à hauteur de 70% aux recettes fiscales. Ce pays devrait enregistrer en 2015 son premier déficit du compte courant depuis 2009.

 

 

Source : Agence Ecofin

Articles similaires