La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a exhorté le 11 septembre les gouvernements africains à dépenser de manière responsable alors qu’elle visitait le Liberia, dont l’économie a été fortement anémiée par le virus Ebola.

 

Mme Lagarde a énuméré les mesures nécessaires selon elle «pour que les gouvernements africains soient financièrement disciplinés», évoquant notamment la nécessité pour eux d’établir des données économiques «solides et fiables».

 

Au cours de sa visite de deux jours au Liberia, la dirigeante du FMI a rencontré la présidente Ellen Johnson Sirleaf ainsi que les principaux acteurs de la sphère économique dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, où la chute des cours des matières premières pèse lourdement sur les recettes en devises et les équilibres budgétaires.

 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait annoncé, le 3 septembre, la fin de l’épidémie d’Ebola au Liberia, tout en mettant en garde contre un risque de résurgence tant que la Sierra Leone et la Guinée voisines seraient encore affectées par le virus.

 

 

Source : Agence Ecofin

 

Articles similaires