Les fonds de Private Equity mobilisés pour des investissements en Afrique ont déjà atteint 3,7 milliards $, peut-on constater au regard des différents closing annoncés depuis le début de l’année en cours. Cette performance qui est le fait de seulement 7 véhicules d’investissement, dépasse le record de 3 milliards $ atteint en 2010 avec 22 véhicule d’investissement.

 

Le dernier closing annoncé sur la période de référence, est celui d’Abraaj, qui le 24 août indiquait avoir collecté 375 millions $ pour son deuxième fonds d’investissements destiné au Maghreb. Le groupe portait ainsi à 1,36 milliards $, les ressources collectées en 2015 pour toute la région. A côté d’Abraaj, on peut aussi noter la belle performance d’Helios Investment, qui a mobilisé jusqu’à 1,1 milliard $ pour des investissements en Afrique subsaharienne.

 

Il n’est pas exclu que le chiffre de 3,5 milliards $ soit de nouveau dépassé avant la fin de l’année. Selon des données disponibles sur le site internet Africaasset et relatives aux opérations de Private Equity en Afrique subsaharienne, on retrouve actuellement une cinquantaine de fonds ciblant un total de 13,3 milliards $.

 

Deux fonds recherchant chacun près d’un milliard de dollars US retiennent particulièrement l’attention. Il s’agit du fonds brésilien BTG Pactual Africa, lancé en 2012 pour soutenir des investissements dans les secteurs de l’énergie et des infrastructures, et aussi du DVK Africa Development Fund du natif zambien Deepak Kuntawala, qui souhaite investir dans l’éducation, la santé et l’agro-industrie.

 

 

Idriss Linge – Agence Ecofin

Articles similaires