Les investissements chinois en Afrique se sont établis à 1,2 milliard de dollars durant le premier semestre 2015, ce qui représente une baisse de plus de 40% par rapport à la même période 2014, selon des données publiées par le ministère chinois du Commerce.

 

Selon le porte-parole de ce ministère, Shen Danyang, la chute des investissements s’explique par la morosité économique mondiale et la volatilité des prix des matières premières sur le marché international.

 

La croissance de l’économie chinoise a ralenti à 6,9% au troisième trimestre 2015, sa moins bonne performance trimestrielle depuis 2009, faisant chuter le prix des matières premières sur le marché mondial.

 

La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l’Afrique en 2009 grâce notamment aux importations de matières premières. L’empire du milieu a également investi plusieurs dizaines de milliards de dollars sur ce continent, notamment dans le secteur des industries extractives, ce qui lui a valu d’être accusé de chercher uniquement à pomper les matières premières pour alimenter sa formidable croissance.

 

Pékin tente désormais de se défaire de cette image peu flatteuse, en investissant dans d’autres secteurs en dehors des matières premières et en augmentant son aide au développement destinée aux pays africains.

 

 

Source Agence Ecofin

Articles similaires