La date limite de dépôt des offres pour l’acquisition d’une licence 4G en République de Tunisie est arrivée à expiration le 1er février 2016. Au plan national, Tunisie Telecom, Ooredoo et Orange ont répondu présent alors que l’appel d’offre qui avait été lancé à l’international n’a reçu aucune offre. L’examen des propositions financière et technique de chaque opérateur télécoms a ainsi démarré. L’opération est menée par la commission chargée de l’attribution de la licence 4G. Créée par décret n°1543 du 23 octobre 2015, elle est présidée par Marouen Ben Saïd. Au terme de cet examen, les opérateurs autorisés à commercialiser la 4G en Tunisie seront dévoilés le 29 février 2016.

 

D’après le ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie numérique, Noomane Fehri (photo), que cite Kapitalis, si les offres financière (le prix minimum de la licence 4G a été fixé à 155 millions de dinars, soit 76 740 000 dollars) et technique de Tunisie Telecom, Ooredoo et Orange sont jugées satisfaisantes et qu’ils décrochent la licence 4G, les trois opérateurs télécoms devront encore investir ensemble la somme de 465 millions de dinars (230 millions de dollars) pour développer et adapter leurs infrastructures et équipements respectifs.

 

En présence de Nizar Bouguila, le président directeur général de Tunisie Telecom, de Youssef El-Masri, le directeur général d’Ooredoo, et de Didier Charvet, le directeur général d’Orange Tunisie, Noomane Fehri a précisé que le passage à la 4G fait partie du plan stratégique « Tunisie numérique 2018 » dont l’objectif final est la contribution des TIC au développement socio-économique de la Tunisie.

 

«Grâce à ce plan, qui est aujourd’hui sur la bonne voie, plus de 2 millions de familles seront désormais connectées au réseau. D’ici 2020, il y aura zéro papier dans les administrations et nous devons travailler beaucoup sur la sécurité informatique», a-t-il souligné.

 

 

Agence Ecofin

 

Articles similaires