De passage à New York, Ashish Thakkar (photo), le fondateur de Mara Group et co-fondateur de la firme Atlas Mara, spécialisée dans l’acquisition et le développement de banques en Afrique, a confié au Wall Street Journal qu’il souhaitait mobiliser 100 millions $ pour lancer cette fois « la plus importante plateforme » de e-commerce en Afrique.

 


La plateforme qui sera connue sous le nom de Mara Sokoni devrait débuter selon ses promoteurs en 2016, avec une présence effective dans 10 pays de la région, dont le Nigéria et le Kenya. « Nous nous déploierons dans les trois ans et demi sur l’ensemble des pays africain », a confié M. Thakkar.

 

Le groupe Mara qui est basé à Dubaï veut ainsi tirer profit des opportunités qu’offre la progression des usages au sein de la classe des consommateurs africains, en ayant recours de plus en plus à des places de marché électroniques.

 

Mara Sokoni n’arrivera cependant pas sur un terrain vierge. L’Afrique est déjà le terrain de chasse de plusieurs grosses entreprises de e-commerce, notamment Jumia, le groupe suisse Ringier ou encore le français Cdiscount qui servent des produits de marques aux consommateurs du continent. Le nouveau challenger, mise cependant sur la réduction de ses coûts logistiques, un vrai défi pour le secteur en Afrique.

 

A ce propos, une partie des fonds levés servira à lancer Mara Xpress, une entreprise de distribution de colis dirigée par Charles Brewer, un ancien responsable de la division Afrique sub saharienne de DHL Express. La structure aura sa propre flotte, mais elle s’appuiera aussi sur un réseau de flottes « existantes et performantes ».

 

L’autre avantage comparatif de Mara Sokoni, est que celle-ci ne devrait pas seulement être une plateforme de vente de produit à destination de l’Afrique, mais elle sera aussi un lieu pour permettant aux producteurs africains, de vendre leurs produits dans le monde. Les promoteurs du projet affirment que les 100 millions $ de fonds sollicité sont un début, et que dans les années à venir, d’autres levées de fonds seront organisées pour développer et renforcer le business.

 

 

Idriss Linge
Source : Agence Ecofin

 

Articles similaires