Le gouvernement congolais a annoncé, dans un communiqué publié le 24 août, avoir revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2015 à 8,4% contre une prévision antérieure de 9,2% à l’heure où les prix du cuivre ont atteint leur plus bas niveau en six ans.

 

L’économie de ce plus grand producteur de métal rouge en Afrique a enregistré une croissance de 9,5 % en 2014, selon des données officielles. «Le marché des matières premières, dominé par le cuivre dans le cas de la RD Congo, reste marqué par la baisse du prix de ce métal», a précisé un communiqué publié par les services du Premier ministre Augustin Matata Ponyo (photo).

 

Les prix du cuivre sur le marché international ont chuté dans le sillage des craintes relatives à un ralentissement de l’économie chinoise, qui se sont accentuées suite à la publication le 21 août de l’indicateur manufacturier de référence de la Chine. Cet indicateur s’est établi à son plus bas niveau depuis plus de six ans, signalant une violente contraction de l’activité manufacturière chinoise en août.

 

Bien qu’elle soit extrêmement riche en ressources naturelles (terres arables, minerais, bois, eau, entre autres), la RD Congo figure en avant-dernière position au classement de l’indice du développement humain établi par l’ONU.

 

 

Source : Agence Ecofin

 

Articles similaires